Les mouvements « slow » sont une réponse à nos vies mouvementées, sous pression constante pour être performants dans tous les domaines tout le temps et qui font la part belle à la surconsommation. Ralentissons ! Il y a d’abord eu la « slow food » dans les années 80. Puis le concept s’est étendu à tous les domaines de notre vie : « slow fashion », « slow cosmétiques ». Et « slow décoration » ! Et la slow décoration n’est pas seulement un style de déco, mais c’est également un mode de vie, qui va de paire avec plus d’écologie, et donc la prise en compte de l’urgence climatique, et une consommation durable.

La slow décoration est éthique et écologique

La slow décoration c’est donc d’abord une décoration écologique.

On préfère les matières renouvelables, durables, recyclables, naturelles. Bois issu de forêts gérées durablement, verre, terre cuite, porcelaine, pierre, marbre, osier, rotin, coton bio, laine, papier, métal. On choisit aussi des matériaux exempts de pesticides et autres solvants chimiques.

La slow décoration est écologique aussi car on évite de surconsommer, de jeter ce qui ne nous plaît plus en créant donc des déchets (déjà trop nombreux). Donc, on récupère, on upcycle (c’est-à-dire qu’on détourne des objets de leur usage initial pour créer de nouveaux objets), on achète moins mais mieux. On récupère le bois de palette pour fabriquer des objets et meubles, par exemple.

La slow déco est écologique et éthique. On préfère ainsi des marques qui garantissent le respect des personnes qui travaillent dans la culture des matières premières et à la fabrication des objets, leur santé, leur rémunération décente, le refus du travail des enfants (garantis par des labels, généralement).

slow décoration salle à manger

Comment adopter la slow déco à la maison ?

Adopter la slow décoration est facile : design minimaliste, faire entrer la nature chez soi, choisir des produits artisanaux et éveiller ses sens… Voici quelques pistes pour adopter ce concept de déco à la maison.

Design minimaliste

La slow déco c’est un design minimaliste (on peut s’inspirer du style japandi). On garde dans son intérieur ce dont on a besoin uniquement. Donc, on désencombre, on tri, on classe, on range, on organise.

Les formes sont simples. Les couleurs sont douces, naturelles. Les tons pastel et le blanc sont à l’honneur.

La nature à la maison

La nature prend place à la maison avec des matières naturelles (bois, bois flotté, osier, rotin, coton, laine, lin…).

Et avec des végétaux : aromates, plantes vertes, à fleurs, bouquets de fleurs fraîches ou de fleurs séchées… Placez des pots dans toutes les pièces de votre intérieur avec des végétaux. On ne lésine pas sur la verdure !

slow décoration

L’artisanat mis en avant

On choisit aussi des objets et meubles issus de l’artisanat : des meubles d’artisans locaux ou fabriqués de manière éthique dans des pays en développement par exemple ; créés en petite quantité, faits à la main avec des matières premières locales et durables.

Le DIY à l’honneur : on fabrique soi-même ! Les bricoleurs.ses fabriqueront des meubles et objets déco, les autres peuvent simplement personnaliser leurs objets avec de la peinture (écologique)… L’idée étant de créer, de faire soi-même quelque chose.

Nos sens mis à contribution

Nos sens sont mis à contribution. Le toucher, avec des matières douces (coton, lin, bois…). L’odorat avec des parfums naturels et bio bien sûr (bougies, parfums intérieur, bouquet de fleurs odorantes, pot de menthe qui pousse dans la cuisine). La vue, bien sûr (on parle de déco !) : le regard doit être apaisé avec des lignes épurées et des tons doux et de la lumière naturelle.

slow décoration salon