Le printemps donne des envies de grand ménage, de tout ranger, trier, organiser (on ne sait pas très bien pourquoi, mais ça fait ça chaque année). Cette année, on se lance dans un grand ménage écolo ! Alors, on trie, on upcycle, on nettoie au naturel, on réutilise…

On commence par un grand tri

On trie. C’est la première étape essentielle du grand ménage de printemps écolo. Comment s’y prendre ? Meuble par meuble, on sort tout et on place tout sur le sol. Oui, au début, ça fait peur. Mais pour chaque objet et papier on se demande si on le garde ou si on ne s’en sert plus (on a bien parlé de GRAND ménage). On fait trois piles : pile « je garde », pile « je ne m’en sers pas/plus » et pile « je ne sais pas et je verrai plus tard mais pas dans trop longtemps non plus ».

Tout ce que l’on garde, on ne nettoie éventuellement, et on le range ou classe. Pochettes en carton ou classeurs pour les papiers (avec des étiquettes qui vont bien). Boîtes, étagères, tiroirs, placards, paniers pour les objets.

On revient vers les objets que l’on n’est pas sûr de vouloir conserver et on tranche : on garde ou on ne s’en sert plus.

On redécouvrira sûrement des objets oubliés, que l’on croyait perdus, des souvenirs attachés à certains objets… Oui, ça sera fun aussi un peu le grand tri.

tri

On ne jette pas !

Concernant tous les objets que l’on n’utilise pas, là encore, on fait plusieurs piles : une pile « je ne m’en sers pas mais je pourrais l’utiliser autrement » ; une pile « je ne veux pas garder cet objet » ; une pile « c’est trop cassé pour être utilisé par qui que ce soit ».

On conserve donc tout ce qui pourrait être utilisé autrement – et on upcycle, utilise, bricole, relooke vraiment ces objets. Une manière de donner une seconde vie à des objets et de ne pas créer de nouveaux déchets.

On donne ou on vend tout ce dont on ne veut plus mais qui est utilisable : dons à des proches, à des associations caritatives ou des recycleries, vente sur des sites ou applis de vente entre particuliers (leboncoin, Vinted, par exemple).

Ce qui est trop abîmé pour être réutilisé sera jeté, soit dans la poubelle de tri, soit à la déchetterie soit dans la poubelle ménagère.

Là, on y voit plus clair !

upcycling ménage de printemps

On nettoie avec des produits naturels

Une fois que tout est rangé, que l’on a chez soi que des choses utiles (ou presque ou un peu plus qu’avant en tous cas), on nettoie !

Et si on disait « bye bye » aux produits chimiques irritants et néfastes pour l’environnement (et notre santé) pour les remplacer par des produits ménagers écolos ?

Testez le vinaigre blanc naturel (environ 1€ / litre) pour désinfecter, détartrer, assouplir le linge… Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle de thym, lavande ou citron (pour leurs propriétés et pour leur parfum). Attention toutefois à l’utilisation des huiles essentielles, ce sont des produits actifs – demandez conseil à votre médecin en cas de doute.

Testez aussi la fabrication de produits ménagers maison ; le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude entrent dans la composition de nombreux produits maison, par exemple.

Pour la vaisselle à la main, un bloc de savon de Marseille nettoie parfaitement et n’abîme pas les mains.

Lisez les étiquettes des produits ménagers et choisissez-les naturels et sans dangers pour l’environnement.

Réutilisez une vieille serviette de toilette coupée en carrés de 10 x 10 cm qui serviront de lingettes lavables maison.

Voilà, votre intérieur est bien rangé, beau, propre et sain ! (C’est là, en général, après le grand ménage de printemps écolo, que vous avez furieusement envie de vous lancer dans des nouveaux projets déco. Ceci est tout à fait normal.)

ménage naturel