Pourquoi entretenir son intérieur de manière écologique ? Pour notre santé, bien sûr, et aussi pour participer à la sauvegarde de l’environnement. Oui, chacun de nos gestes compte. Voici donc 5 astuces pour un entretien écologique de sa maison.

Trier, ranger, organiser

C’est la toute première chose à faire : ranger, trier, ne pas conserver tout et n’importe quoi, donner ce qui ne nous sert pas/plus. Bref, s’organiser ! Oui, un intérieur entretenu c’est un intérieur ordonné.

Et, oui, c’est écologique de bien ranger et trier tout ce que l’on a chez soi car cela permet de savoir tout ce que l’on a et donc d’éviter d’acheter en double ou d’acheter des objets dont on n’a pas besoin. Car ne pas surconsommer, c’est écologique.

Pensez donc lors de votre grand ménage de printemps (ou de la saison de votre choix, en fait), à prévoir une place pour chaque chose, et ensuite à mettre chaque chose à sa place.

Un intérieur organisé permet aussi d’avoir un esprit mieux organisé.

Et la maison rangée est plus facile à nettoyer et entretenir au quotidien.

Aérer

On le sait, l’air extérieur est plus sain que l’air intérieur. Notamment à cause des produits chimiques contenus dans nos meubles et objets fabriqués de manière industrielle et donc pas toujours écologique.

On aère ainsi tous les jours sa maison, en toutes saisons. Quelques minutes suffisent en hiver à renouveler l’air. Et on profite des beaux jours pour laisser grandes ouvertes toutes les fenêtres.

Quand il fait très chaud, on ferme aux heures chaudes et on ouvre les matins et soirs à la fraîche.

Voilà une astuce zéro dépense et facile à mettre en œuvre.

aérer

Utiliser du vinaigre blanc

Choisissez un vinaigre blanc naturel (environ 1€/L) pour tout nettoyer à la maison. Ce produit tout simple deviendra rapidement le meilleur ami de l’entretien de votre maison écologique.

Le vinaigre blanc remplace en effet les produits d’entretien chimiques, qui contiennent souvent des composants toxiques et nocifs pour l’environnement.

Ajoutez éventuellement quelques gouttes d’huiles essentielles (bio) pour parfumer et bénéficier de leurs propriétés assainissantes (thym, lavande…) – pensez à manipuler avec précautions les huiles essentielles qui sont des produits actifs.

Vous nettoierez tout avec votre vinaigre. Les vitres et miroirs sur un chiffon propre. Les sols et autres surfaces avec de l’eau chaude (avec ou sans huiles essentielles). Le vinaigre remplace l’adoucissant dans la machine à laver (et ne laisse pas d’odeur).

Bicarbonate de soude et savon de Marseille sont aussi nos amis du ménage écolo.

Le textile remplace le jetable

Bye bye essuie-tout lavable, hello essuie-tout en coton lavable, donc réutilisable et durable. Il est temps de remplacer le jetable par du réutilisable. On trouve de l’essuie-tout lavable tout fait à acheter ou on peut le coudre soi-même.

Pareil pour les éponges jetables que l’on remplace par des tawashis, ces éponges japonaises au crochet ou faites maison à partir de chaussettes usagées.

Les serviettes de table jetables deviennent des jolies serviettes de table en tissu (en coton).

Choisissez ou ressortez également vos belles nappes en tissu.

Voilà que votre cuisine est devenue plus jolie et plus écologique. Et également plus économique à l’usage car les produits en tissu lavables durent longtemps.

Vive le compost !

Le compost permet de réduire ses déchets. Et aussi de réduire les odeurs de la poubelle et donc d’en diminuer la fréquence de nettoyage. Le compost sera aussi parfait pour nourrir les plantes de la maison et du jardin.

Il existe des composteurs pour le jardin et des composteurs de cuisine (sans odeurs). Vous pouvez aussi vous rendre jusqu’aux composteurs de ville de votre commune.

Certaines municipalités offrent un composteur et/ou un seau à compost à leurs habitants ; renseignez-vous auprès de votre mairie.

Moins de déchets, plus de nourriture pour les végétaux, le compost est évidemment écologique.

nettoyer pelles et accessoires