Situé non loin du château de Versailles, cet ancien bâtiment industriel est devenu un loft Parisien agréable et largement ouvert… Une réussite éclatante.

Séduits, par le charme de ce bâtiment industriel du XVIIIe, construit au fond d’une jolie cour pavée, Ingrid et Richard ont acheté les deux derniers étages, sous forme de plateaux de 160 m2, avant de confier l’ensemble du travail de réhabilitation à une architecte : Gwenola de Quelen.

Décloisonner l’espace
Pour conserver l’esprit industriel du lieu, celle-ci a décidé de décloisonner totalement l’espace et de lui donner l’allure d’un loft. C’est ainsi que les poutres de soutènement, en béton, sont conservées brutes de décoffrage, tandis que le sol, est recouvert d’un enduit de béton à la belle finition satinée. Pour parfaire l’ensemble, une assise/ étagère, en partie basse de la pièce à vivre, court le long du mur, entre cuisine et salon. Conviviale, l’immense pièce à vivre s’organise sur un seul plateau, regroupant en enfilade l’entrée, la cuisine, le salon avec sa cheminée et la salle à manger. La circulation fluide entre les zones d’activités privilégie l’espace, mais aussi la possibilité de moduler les aménagements. Ici, on peut sans problème bouger le canapé et les fauteuils, disposer le tapis d’une autre manière… Bref, faire « tourner les tables » au grès de ses envies, puisqu’aucune séparation ne morcèle le volume.

Article complet sur un loft Parisien à retrouver dans Maisons à Vivre n°25