Rétro, vintage et très tendance, c’est le grand retour du rotin. Remarquez, côté légèreté et beauté, on n’a pas vraiment fait mieux que cette matière naturelle, écologique et renouvelable !

Tables, chaises et fauteuils sont tressés avec une fibre naturelle cultivée loin de chez nous, en Asie.  Selon sa provenance, le rotin a des qualités et des couleurs très différentes. Pour la fabrication des meubles par exemple, on utilise traditionnellement le Tohiti  cultivé à Sumatra, le Manille qui vient des Philippines ou le Sarawak en provenance d’Indonésie. Au départ c’est un palmier-liane dont la tige, s’accrochant d’arbres en arbres peut atteindre 150 m de long ! De la partie périphérique du rotin brut, on fait les cannes et éclisses, utilisées pour le cannage des chaises. Reste la moelle, le centre, que l’on emploie pour la vannerie.
Avec l’engouement pour les jardins, dès le milieu du XIXe siècle, le mobilier en rotin s’est développé. Certains ensembles sont monochromes, tout simples et vernis, d’autres aux incroyables motifs géométriques, ultra recherchés, sont tissés avec des brins de rotins teintés de couleurs vives.
Malheureusement, le rotin résiste mal au temps. On déniche encore, chez les antiquaires, ces extraordinaires salons en rotin XIX, ouvragés qui ressemblent à de la dentelle… Pour des prix non moins extraordinaires !
En revanche, brocante et vide greniers regorgent de mobilier plus simple et très abordable…. Mais il faut être très vigilant sur l’état…Des traces de trous de vers ? Un peu de poudre qui tombe si vous secouez l’objet ? Il faudra traiter sérieusement avec un produit contre les xylophages. Attention aussi aux copies venues d’Asie que l’on cherche à nous faire prendre pour du mobilier ancien. Avec l’arrivée du formica, après la Seconde Guerre Mondiale, les magasins d’ameublement reprenaient vos meubles en rotin et s’en débarrassaient…
Il reste donc très peu de pièces anciennes et quand à celles des années 50/70 les prix s’envolent. Les fameux fauteuils dits « Emmanuelle »  aujourd’hui, sont souvent des répliques venues d’Indonésie !

Article complet sur le rotin à retrouver dans le magazine Maisons à vivre campagne N°92