Du simple placard amélioré à la vraie pièce dédiée, le dressing nous facilite la vie… À condition de bien le choisir ! Découvrez les conseils de l’architecte d’intérieur Sébastien Chevriot pour penser au mieux l’installation selon la configuration du lieu.

Le dressing est devenu le rangement privilégié de nos intérieurs contemporains. Compact, fonctionnel, XXS ou XXL, tout est désormais possible. Si la forme de la pièce détermine son aménagement, le volume de vêtements à stocker est tout aussi déterminant. Commencez donc par un audit interne : espaces disponibles, habitudes quotidiennes, quantité de vêtements à ranger. « Comme les femmes en ont plus que les hommes, comptez 60 % des rangements pour elles et 40 % pour eux. Prévoyez également 20 % d’espace libre en plus pour les vêtements à venir » ajoute Sébastien Chevriot, architecte d’intérieur.

1/ Dressing en L
Il convient dans les pièces où seuls deux pans perpendiculaires sont disponibles, lorsque l’un des murs est occupé par une fenêtre ou pour les pièces trop petites pour une disposition en U. Prévoyez au moins 1 m2 pour circuler librement dans cet espace.

2/ Dressing en face-à-face
Cette disposition est parfaite dans les pièces en longueur, dans un sas entre salle de bain et chambre ou dans toute configuration où seuls deux pans de murs parallèles sont disponibles. «  4 m2 suffisent, avec un espace minimum de 80 cm entre les deux pans de murs » note Sébastien.

Article complet sur le dressings : 7 implantations passées au crible dans Maisons à Vivre n°25