La plage est son terrain de récolte, son atelier, un havre de paix propice à la création. Bois flotté, fragments de verre, bouts de fi celle deviennent sous les doigts de la jeune femme des compositions brutes et pleines de charme.

Situé à quelques pas de la ravissante plage de Bricqueville-sur-Mer et du Havre de la Vanlée, l’atelier de Marie se déguste lentement… Le temps que les yeux s’habituent à cette profusion, à ces grands pots remplis de bois, à ces caisses où sont rangés par taille et couleur des petits morceaux de bateaux, venus s’échouer là en provenance des quatre coins du monde… Vous la verrez après les tempêtes, panier sous le bras, « aller à gravage » pour récupérer sur les grèves, entre les rochers, tout ce que la mer rejette. Sous ses doigts artistes, ces fragments se transforment et trouvent une autre vie. Marie travaille avec ces matériaux récupérés, mais aussi avec ceux que lui offrent les gens du cru. Bois
flotté, métal, verre, morceaux de carrelage, papier, magazine, papier d’emballage, journaux étrangers… Et tout ce qui est mercerie, boutons, galons, perles et autres objets tombés en désuétude.
LES CHEMINS DE LA CRÉATION
« Ce que j’aime, c’est mélanger les matériaux, un morceaux de bois très brut et plein de clous rouillés que je vais associer avec de la dentelle, ou des boutons dorés qui lui apporteront un aspect très raffiné » explique la jeune femme. « J’ai commencé par travailler le papier, puisque j’étais éducatrice spécialisée pour des adultes handicapés… La création est un bon moyen d’expression. »

Article complet sur le bois flotté à retrouver dans le magazine Maisons à vivre Campagne n°91