Quels matériaux pour l’isolation de vos combles perdus ?

L’isolation des combles même lorsqu’ils sont perdus permet de limiter les déperditions de chaleur et ainsi de vous faire réaliser des économies tout en améliorant votre confort. En la matière, le choix de l’isolant est crucial. Vous ne savez pas lequel utiliser pour des combles perdus ? On vous donne des pistes !

 

Le cas d’isolation des combles par épandage ou soufflage

L’isolation de vos combles perdus peut être réalisée en utilisant différentes méthodes en fonction de leur accessibilité notamment. De cela, dépend le matériau à utiliser. Si vos combles perdus sont accessibles, la technique par épandage est la plus utilisée. Elle consiste à répandre un isolant en vrac à l’aide d’un râteau sur l’ensemble de la surface du plancher.

Dans le même principe, l’isolation des combles peut être effectuée par soufflage c’est-à-dire qu’une machine mécanique, une souffleuse ou une cardeuse, répartit l’isolant en vrac au sol. Cette technique est retenue pour les combles non accessibles.

Pour ces méthodes, l’isolant est obligatoirement en vrac et c’est généralement la laine de verre ou la ouate de cellulose qui sont utilisées. La première est l’isolant le plus courant car elle offre d’excellentes performances thermiques et un bon rapport qualité/prix étant composée de sable et de verre recyclé ou de calcin. Elle constitue aussi un isolant phonique réduisant les bruits provenant de l’extérieur en les absorbant grâce à sa structure poreuse et élastique. Par ailleurs, elle est résistante au feu et à l’humidité pour vous garantir un maximum de sécurité et une longue durée de vie.

La ouate de cellulose est également disponible en vrac pour être utilisée lors de ce type d’isolation des combles. Elle est fabriquée à partir de journaux recyclés et de coupes de papier et fait donc partie des isolants écologiques utilisés pour les combles perdus. Le blog Sweety home vous parle de tous leurs atouts.

Elle présente des caractéristiques intéressantes comme le fait d’avoir une bonne capacité d’absorption ce qui limite le risque de condensation et de moisissure. Elle ne craint pas les attaques des rongeurs et autres vermines comme les termites. Ses capacités d’isolation thermique vous permettront d’avoir une maison bien fraîche en été en accroissant l’inertie thermique et de bénéficier d’un meilleur confort acoustique.

 

Isoler les combles perdus avec un isolant à dérouler

L’isolation des combles peut être réalisée à l’aide d’un isolant souple à dérouler. Il est posé en doubles couches superposées et croisées ente les solives. Cela a un effet bénéfique pour la réduction des ponts thermique car le fait qu’il y ait deux couches empêche les problèmes de discontinuité au sein de l’isolant.

Pour une isolation des combles avec un isolant à dérouler, c’est souvent les laines minérales qui sont utilisées comme la laine de verre mais aussi la laine de roche. Cette dernière, composée à partir de basalte issu de la roche volcanique présente un grand nombre d’atouts qui en font un isolant très intéressant pour vos combles perdus.

Tout d’abord, elle constitue l’un des meilleurs isolants thermiques avec une excellente conductivité et résistance thermique. Elle isole aussi parfaitement d’un point de vue phonique. De plus, elle est résistante au feu, à l’humidité, aux insectes et aux termites. Tout cela pour un excellent rapport qualité/prix puisqu’avec la laine de roche coûte entre 5 et 10 m².

C’est pour cela qu’elle est généralement utilisée pour l’isolation des combles accessibles avec des panneaux ou des rouleaux à dérouler même s’il existe d’autres isolants qui se présentent sous la même forme mais sont généralement plus onéreux comme les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé et extrudé ou encore les laines végétales de chanvre ou de lin par exemple.