Après avoir découvert les poignées de Bonnemazou et Cambus, vous regarderez cet accessoire différemment ! Visite dans leur studio de création, au cœur de Paris.
Ils sont deux, Agnès et Manuel, à avoir imaginé ces poignées de portes comme un élément décoratif à part entière, sorte de « bijou de porte ».
Une poignée de porte, ce n’est pas forcément un élément décoratif qui fait fantasmer, celui sur lequel, lorsque l’on refait son appart’, on va passer des heures, chercher, comparer, imaginer, celui qui semble tout changer dans la maison. Et pourtant…
Il y a des ordinateurs partout, des croquis, des crayons, des plaques aux belles formes géométriques, des axes, des écrous… Bref des éléments disparates, qui, sur la grande table attendent sagement d’être assemblés. « Ce qui fait notre force, c’est que nous maîtrisons le processus de A à Z, nous travaillons en liaison étroite avec les fabricants et nous adorons comprendre comment sont fabriqués les objets » explique Manuel. « Du coup, nos créations gagnent en simplicité » ajoute Agnès.
Après des études aux Beaux-Arts de Toulouse pour Agnès Cambus et à l’ENSCI Les Ateliers pour Manuel Bonnemazou, différentes collaborations avec l’architecte/designer Christian Biecher ou Tom Dixon chez Habitat, ils créent leur propre agence.

Article complet sur les poigneées Bonnemazou et Cambus à retrouver dans Maisons à Vivre n°26