Voici quelques belles adresses de maison d’hôte au cœur de ces cités, idéales pour vos escapades urbaines ou pour un « city break »

Faire découvrir Lyon autrement.  C’était le souhait des propriétaires de cet appartement d’hôtes. Cet ancien pigeonnier haut perché les a séduits par sa vue à 360° au cœur de la Presqu’île de Lyon. Située sur un immeuble du XVIIe siècle classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, cette maisonnette dispose de pas de moins de sept fenêtres qui offrent un regard insolite sur la ville. Le jour, ce sont les toits vernissés du voisinage et le clocher du musée des Beaux-Arts qui font le spectacle. À la nuit tombée, c’est la basilique de Fourvière, quartier historique de la ville, qui s’illumine majestueusement sur la colline et assure aux visiteurs un moment privilégié. Pour aménager ce petit observatoire en nid douillet, les propriétaires ont fait appel à un architecte qui s’est chargé de réaménager l’espace à la manière d’un loft. Tout est pensé pour le confort et l’autonomie des hôtes. À l’abri du tumulte de la ville, ce petit repaire offre un calme précieux en ville. L’ambiance feutrée sied au charme des lieux.

Le bel immeuble de 1830 où se situent Les 3 Chambres est au sud du XIXe arrondissement. Au cœur de la Capitale, mais ni trop près des sites touristiques bruyants, ni trop loin.

Article complet sur les maisons d’hôtes à retrouver dans Maisons à Vivre n°24