Un lustre, mais lequel ?

Les plus rudimentaires sont en bois, en forme de croix. Une simple pique en métal permettait de planter la bougie, c’était rustique mais parfait pour une maison à la campagne. Et puis, il y a les lustres en cristal… Et là, c’est le raffinement à l’état pur ! Comment s’y retrouver Pas facile a priori de reconnaître le cristal du verre. C’est une brocanteuse qui nous a expliqué son truc ! Dans le cristal, il y a du verre plus du plomb. Du coup, il faut placer la pampille devant vos yeux, de façon à ce que la lumière passe à travers.
Des reflets bleus ? C’est le plomb et c’est du cristal ! Rien ? Neutre ? Transparent comme nos vitres ? Pas d’erreur, c’est du verre ! Vous pouvez aussi faire tinter les pampilles : le son du cristal est plus aigu, plus musical.

Les grands noms

Dans la cote d’un lustre, l’ancienneté n’est pas forcément un critère de valeur. Ce qui compte, c’est la renommée de la cristallerie.

Estimation

Vous trouverez des petits lustres en cristal, à partir de 50 €, des plafonniers bas, à 150 €. Des montgolfières, à partir de 200 € dans des tailles moyennes.

Article complet sur les lustres anciens à retrouver dans Maisons à Vivre n°26