Harmonieuses associations

Les dahlias à grand développement sont tout indiqués pour le fond des massifs. Luxuriants comme ‘Roi du Midi’ jaune citron ou ‘Tartan’ blanc et bordeaux, ils fleurissent plus de trois mois.  Les coloris des dahlias sont forts, lumineux et très présents, associez-les par nuances voisines ou avec des tons apaisants comme le blanc des gauras ou des échinacées qui fleurissent en même temps. Les variétés plus basses se plantent en situations intermédiaires et s’associent entres elles ou à d’autres végétaux selon les mêmes principes.

Et sur la terrasse ?

Pourvu qu’ils soient dans des pots stables, suffisamment grands et profonds pour ne pas être comprimés, les dahlias se plaisent en pots ou en jardinières. Ils aiment le soleil, un sol frais, mais pas l’eau stagnante.

Des dahlias géants

Jusqu’à peu, les dahlias géants avec leurs larges bouquets de fleurs culminants à 3 m de haut étaient affaire de collectionneur. Désormais, le plus connu d’entre eux, le D. imperialis est disponible en jardinerie. Avec son port majestueux, il fleurit tard, de novembre à décembre, quand le jardin s’endort, ce qui est une aubaine. Pourtant, lorsque l’hiver est précoce, cet atout devient un handicap car les premières gelées les brûlent avant l’apothéose attendue…

Sa culture demande un sol riche et frais. Soyez généreux sur le compost et le paillis qui conserveront l’humidité du sol. Choisissez un emplacement ensoleillé et abrité du vent pour éviter la casse et tuteurez-le solidement. Après les premières gelées, rabattez-le à 20 cm et paillez abondamment pour lui faire passer l’hiver dans le jardin.

Article complet sur le dahlia dans Jardins à Vivre N°5