Lampes, tabourets, vestiaires, tables de métier… Fabriqué pour être utilisé tous les jours dans les ateliers et usines, le mobilier industriel se révèle pratique et costaud ! Vive la brocante ! 

C’est vrai que depuis quelques années, il a le vent en poupe, ce mobilier ! Les meubles industriels ont souvent des formes basiques, résultant du bon sens et de l’utilitaire. Récupérés dans les usines et les ateliers qui ont fermé à la fin du XXe siècle, certains ont eu la bonne idée de ne pas les abandonner et de les réhabiliter. Ce type de mobilier est né dans les années 1900 avec le développement de l’industrie en France et les premières normes pour les sièges, les lampes et tout ce qui compose l’espace de travail… Il a donc fallu que des entreprises se lancent dans la fabrication de meubles spécifiques. Pour les concevoir, elles ont dû les penser pratiques, faciles à utiliser et à ranger. Ils se devaient également d’être solides puisque utilisés tous les jours… Une chance, car c’est aussi pour cette raison que nous les trouvons aujourd’hui et plutôt en bon état ! Il y a d’abord les sièges et tabourets. Par exemple, la fameuse chaise A de Tolix… Devenue le symbole du mobilier industriel. On doit sa conception à Xavier Pauchard qui, en 1930, l’imagina en métal embouti. Elle a la particularité d’être empilable, elle est donc pratique à stocker, à ranger et à « déranger ».

Article complet sur la brocante : Mobilier industriel à retrouver dans Maisons à Vivre n°25