« Lorsque j’étais jeune, lors de mes excursions aventureuses, j’entrais en catimini dans ce petit jardin embroussaillé, je m’installais face à la mer, près d’un cabanon au milieu des arbres et j’aimais me dire, qu’un jour, je viendrais habiter là », explique la propriétaire. Quelques dizaines d’années plus tard, c’est chose faite ! Nous la retrouvons en Bretagne.

Un belvédère sur la mer !

Implanté en lisière d’un petit jardin, au bord d’une falaise au vertigineux à-pic tombant dans la mer, le cabanon a fait place à une maison. « Il faut dire que l’acquisition a été un peu chaotique. Le jardin n’était que broussailles et arbres enchevêtrés et la vue sur la mer n’existait plus. Le lendemain de l’achat, une énorme tempête a cassé les arbres qui sont tombés sur la construction et l’ont totalement ruinée ! »  Il a donc fallu attendre plusieurs saisons avant que déblaiements et autorisations per- mettent de reconstruire une habitation.

Les propriétaires demandèrent au cabinet Baudoin-Bergeron de faire un projet qui respecte l’architecture balnéaire de la côte. Tout en privilégiant la vue, les transparences, la fluidité des circulations et permette de recevoir toute la famille. 

C’est une distribution classique que l’architecte a choisie. Une entrée sur l’arrière de la bâtisse, avec un couloir qui dessert le rez-de-jardin et l’étage. Donnant sur la mer, une grande salle à manger avec une cuisine ouverte. « Pour profiter de la course du soleil, nous avons créé une porte-fenêtre sur le côté de la maison. Entrée directe et simple pour accéder à la cuisine depuis le jardin. Mais c’est surtout le salon, avec ses portes-fenêtres ouvrant sur la terrasse, qui reste le cœur de la maison. C’est une pièce lumineuse avec une vue extraordinaire et, quelle que soit la couleur du ciel, c’est un endroit paisible et calme. Nous avons beaucoup apprécié l’idée d’ouvrir de larges passages entre salle à manger et salon ».

L’article complet dans Maisons à Vivre Campagne N°103.