« Lorsque nous avons décidé de nous installer à Santiago du Chili, nous avons cherché une maison près du lycée français où seraient scolarisés nos enfants… Dans ce quartier très vert des « Jardins de l’Est », nous avons découvert près de 30 maisons contemporaines, en plus ou moins bon état. Elles ont été construites dans les années 60 par le grand architecte chilien Jaime Sanfuentes. Nous avons eu la chance de pouvoir acquérir l’une d’entre elle. C’est ainsi que commence l’aventure… ».

Une véritable aventure car la maison avait été dénaturée par les précédents propriétaires. Du coup, Meilin se transforme rapidement en maître d’œuvre et supervise non seulement la restauration complète de la maison mais aussi l’ensemble de la décoration. Elle chine meubles et objets d’époque. Lorsqu’elle ne les trouve pas, elle les dessine et les fait réaliser par des artisans. Une expérience exaltante et créative qui lui fait rapidement abandonner le monde équin pour se consacrer à la décoration. 

Ce qui étonne dans cette construction, c’est cette osmose entre extérieur et intérieur. Appliquant les principes du modernisme, avec de grandes ouvertures, des toits plats, des sols en grandes dalles et des plafonds portés par un superbe béton armé. Jaime Sanfuentes crée un véritable lien entre le jardin et la maison à Santiago, il tente d’abolir la frontière entre les deux et de le faire entrer dans la maison. 

 

L’article complet dans Maison à Vivre N°36