Passé la cour de l’ancienne ferme aux volets bleus et aux appuis de fenêtres qui débordent de fleurs, c’est un autre monde. Ici, pas d’allées rectilignes, mais une inspiration brocante et un cheminement fantaisiste où l’on va de découvertes en découvertes. Une petite table, adossée à de vieilles planches de bois, supporte épis de faîtage et vieux broc. Un banc bleu semble attendre un rêveur, tandis qu’une brouette remplie d’arrosoirs en zinc rend la corvée d’eau très « déco »… Et l’on reste surpris par la justesse des ambiances. Ce ne sont pas de simples accumulations d’objets anciens, mais de véritables tableaux que Pierrette et Jean- Luc Kieny ont imaginés pour leur jardin.

Dans ces scènes de charme, objets et végétaux ont chacun leur place pour un mélange exquis. C’est à l’arrière de la ferme familiale que les propriétaires ont conçu cet extraordinaire jardin. Pas plus de 2000 m2 pour ce terrain en pente, à la terre calcaire mais qui, par la magie des plantes, semble immense et plein de surprises.

« Mon objectif, lorsque j’ai commencé mon jardin, était que l’on ne puisse pas l’embrasser d’un seul coup d’œil ! » raconte Pierrette. Et, en effet, la première impression lorsque l’on pénètre dans le jardin est une sorte de jungle amicale, un fouillis de plantes ponctué d’objets anciens qui annihile la notion de surface.

Des idées récup à chaque pas

La récup, c’est un peu le coin des créateurs ! Rien de simple dans l’action de concevoir un jardin avec des objets ou des matériaux chinés ici ou là. Ce sont les trouvailles qui guident la créativité jardinière. Bien-sûr, il a fallu créer des allées, des marches et une grande terrasse devant la maison dans laquelle les propriétaires ont installé 4 chambres d’hôtes.

Suite de l’article dans le Maisons à Vivre Campagne N°104.