LES DIFFÉRENTS TYPES DE MINI-PISCINE

Comme les « grandes », elles se déclinent sous de nombreuses formes et matériaux différents. Rondes, carrées, rectangulaires ou même octogonales : cela vous permettra d’adapter la forme en fonction de l’endroit où vous souhaitez l’installer. En bois, elle s’intègre facilement à son environnement et limite le temps de séchage, donc la durée du chantier. La mini-piscine coque est appréciable par son adaptabilité et sa facilité de mise en place. Vous pouvez l’installer à n’importe quel endroit de votre jardin ou de votre terrasse. Seul bémol, vous aurez moins de choix concernant la taille, la couleur et la forme. En béton, ce sont les plus pérennes mais aussi les plus onéreuses. Qu’elles soient monobloc – c’est-à-dire que le sol et les parois verticales du bassin ne forment qu’une seule et même pièce de béton – en béton coulé, béton projeté ou en parpaing, elles sont ensuite revêtues d’un liner, d’un enduit ou de carrelage.

CHOISIR LE BON EMPLACEMENT

Pour offrir une température agréable en été, votre piscine doit être exposée au soleil entre 10 et 15 h par jour. L’orientation est donc un paramètre primordial. Autre point important : la végétation. Il faut positionner votre piscine assez loin des arbres qui peuvent se transformer en ennemis redoutables pour la qualité de l’eau de votre bassin. Deux autres éléments à ne pas négliger : l’accessibilité qui facilite les travaux d’installation, notamment le passage d’une mini-pelle pour le terrassement. Enfin, pensez à vos voisins ! N’installez pas votre piscine trop près de leur clôture pour minimiser les nuisances sonores.

Article complet sur les piscines de poches dans Maisons à Vivre n°36