« Si l’on plantait autrefois la rhubarbe près des tas de fumier, ce n’est pas un hasard, nous explique Mathieu, c’est une plante très gourmande qui aime les sols riches ». Agriculteurs, Mathieu et son fils Valentin ont délaissé vaches et céréales pour se consacrer exclusivement à la culture de Rheum Rhaponticum, une vivace de la famille des Polygonacées, originaire d’Asie.

Chez les Vermes, la culture de la rhubarbe se fait en plein champ, sur près de 2 hectares. Une production importante dont la cueillette manuelle débute tout début avril et dure jusqu’à la fin mai, tandis que les variétés les plus tardives seront récoltées jusqu’à début décembre. Mais les Vermes père et fils sont des amoureux et des passionnés curieux !
En plus de cette grosse production, ils proposent à la vente des centaines de variétés différentes. « La rhubarbe est une superbe plante ornementale, confie Valentin, sa culture est la même que les rhubarbes potagères, elle est aussi robuste. Peu exigeante en ce qui concerne l’exposition, elle accepte très bien une exposition mi-ombragée ».

Semez la surprise !

Mathieu et Valentin cultivent 110 variétés de rhubarbes alimentaires et une vingtaine ornementales. « L’ampleur, la couleur et le goût de chaque petite nouvelle est un vrai trésor », raconte Mathieu. Parmi ses préférées, la Valentine, aux tiges bien roses, est une des plus douces en bouche ou la Frambozen roode qui possède une chair verte et rouge, parfaite pour la préparation du vin de rhubarbe.

Reportage complet sur la production de rhubarbe en Picardie dans Jardins à Vivre N°4