L ’étanchéité des joints, dans les pièces d’eau que sont la cuisine et la salle de bains, doit être vérifiée régulièrement. En effet, un joint poreux va laisser passer l’eau, décoller votre carrelage et endommager
rapidement le support. Il est donc impératif de les entretenir et, si nécessaire, de les refaire. On estime
qu’un joint silicone, correctement posé, a une durée de vie d’environ 10 ans… mais n’attendez pas ! Visuellement, vous pouvez déceler les premiers signes de fragilité et de décollement. Une fois enlevé en
suivant notre pas à pas, attendez patiemment que l’humidité ait disparu. Au besoin, aidez-vous d’un testeur d’humidité.

Avant de jointoyer, vérifiez l’adhérence du carrelage avec un marteau. Tous les carreaux qui sonnent creux doivent être éliminés et reposés sur un support sain. Vérifiez aussi la résistance du support à l’aide d’un tournevis : s’il s’enfonce comme dans une motte de beurre, attention, votre support est « mort » et doit être restauré. Enlevez le carrelage avant de le reposer et de finaliser par un jointoiement.

Quel mastic choisir pour quelle utilisation ?

Le mastic silicone

Blanc, translucide ou couleur, le silicone est parfait pour assurer l’étanchéité des joints de votre salle de bains, ceux soumis aux projections d’eau. Mais il ne peut pas être peint.

Le mastic acrylique

Il peut être peint et s’utilise pour tous les joints, en intérieur ou extérieur. En revanche, il est vivement déconseillé de l’utiliser comme étanchéité, sauf mention contraire sur l’emballage.

Notre conseil

Pour la salle de bains, optez toujours pour des mastics anti-moisissures.

Article complet sur la meilleure manière de décaper et refaire ses joints dans Maisons à Vivre Campagne N°96