S’il a toujours nos faveurs dans la mode et le cosmétique, avec la fameuse « petite robe noire » de Guerlain, en déco, le noir a longtemps véhiculé une image austère et froide. Ce sont nos amis belges qui ont rendu ses lettres de noblesse aux différentes tonalités de noirs. Elles mettent en valeur les volumes et se marient parfaitement avec les matières naturelles pour des ambiances tantôt classiques tantôt contemporaines.

Dans toutes les civilisations, cette teinte est associée au monde souterrain, à la profondeur et à la mort, mais il symbolise aussi l’élégance, la noblesse et l’autorité, prolongeant ainsi le chic du noir princier médiéval.

  • Comme pour le blanc, il n’y a pas qu’un noir mais une multitude de nuances… bien plus intéressantes ! Mâtiné de bleu, de violet, de brun… le noir met en valeur toutes les autres teintes et matériaux et se marie à merveille avec l’or et l’argent.
  • Le grand avantage du noir, c’est qu’il souligne et magnifie les formes et les volumes. En grands aplats, = vous pouvez le rythmer grâce aux ouvertures, mais aussi aux « accidents » architecturaux tels que les niches, moulures, escaliers, recoins…

Le noir va donner de l’intimité à un volume. Pour que l’ambiance ne soit pas étouffante et sinistre, jouez sur l’apport de couleur en associant d’autres teintes, sur les murs bien sûr, mais aussi par petites touches avec des coussins, des rideaux, un tapis…

RISQUE DE FAUX PAS

Comme le blanc, son compère le noir peut être un choix, sans aucune fantaisie, pour un intérieur froid et impersonnel. Pour y remédier, apportez des touches de couleurs, travaillez les textiles et multipliez les essais pour obtenir un juste équilibre !

Article complet sur la couleur noire dans la décoration dans Maisons à Vivre N°34