Côté matériaux

En bois, une véranda est robuste et offre une solution de portage solide si vous voulez prolonger votre toiture. Côté isolation, c’est le matériau le moins conducteur, tant au niveau thermique que phonique.

Le PVC reste le matériau le moins cher pour une véranda. Il offre une large gamme de formes et de couleurs et se révèle pratique pour les petits modèles car il est simple et rapide à installer. Non conducteur, c’est un matériau isolant qui s’entretient très facilement. En revanche, il ne peut être peint et les couleurs ont tendance à passer avec le temps. Même si les profilés ont bénéficié ces dernières années de belles avancées technologiques, son aspect « plastique » ne permet pas de l’harmoniser avec tous les styles architecturaux.

Les vérandas en aluminium sont les plus répandues. Simples et rapides à construire, avec des profilés relativement fins et des coûts compétitifs. En revanche, côté thermique, ce n’est pas le meilleur des isolant. Pas d’entretien, si ce n’est un nettoyage à l’eau savonneuse et une excellente tenue dans le temps.

Tout savoir sur les vitrages

Ultra performants, les vitrages basse émissivité ou Low E permettent de profiter de la véranda toute l’année, sans effet « paroi froide », ponts thermiques ou condensation. Sachez que plus le vitrage est isolant, plus les déperditions thermiques sont réduites en hiver et les apports de chaleur modérés en été…Ces vitrages laissent donc entrer la chaleur solaire hivernale et la « bloque » à l’intérieur de l’habitat.

Conseils futés
  • Soignez le jardin… La véranda reste une sorte de belvédère, une salle à manger en extérieur mais bien au chaud. Le jardin doit être un prolongement du raffinement de votre maison.
  • Quelle que soit l’exposition, ne négligez pas l’occultation, protection contre le soleil, le froid… ou les indiscrets. Stores, voilages, rideaux en tissu épais mais aussi film dépoli à coller directement sur le vitrage.

Article complet sur les vérandas dans Maisons à Vivre Campagne N°101