Voici plusieurs décennies, sortant de la clandestinité pour devenir un « vrai » genre, le style industriel a imposé une nouvelle esthétique. Fruits d’une longue histoire, la brique rouge, les meubles d’atelier et les poutrelles métalliques des entrepôts donnent le ton. Une sorte de code de la déco contemporaine où récup, brocante et design actuel se conjuguent dans une syntaxe un peu brutale mais toujours aussi tendance !

DES PISTES…

Un style reproductible autant dans une maison qu’un studio, pour qui fait preuve de cohérence dans ses choix. Le style industriel se caractérise généralement par un univers simple et fonctionnel. Meubles et sièges sont ergonomiques, d’une utilisation facile. Les luminaires éclairent et sont solides… On n’est jamais dans le « chichi » mais dans l’utilitaire. Différents matériaux participent à la scénographie d’une ambiance industrielle. Pensez au parement en briques qui contribue à un effet « entrepôt newyorkais ». Plus simples à mettre en oeuvre, les revêtements muraux, texturés ou pas, jouent les trompe-l’oeil. Un sol en béton brut, plus ou moins pulvérulent, peut être stabilisé et devenir un sol très « arty » par l’application de peinture adaptée. Alors, décrochez les voilages, décollez les papiers à fleurs, arrachez les moquettes. Le béton, la brique, les IPN, les planchers disjoints et les portes métalliques font le décor !

LES FAUX PAS ? FUYEZ L’EFFET « CLEF EN MAIN » !

Une ambiance industrielle a besoin de patine, de vécu et d’authenticité. Le mobilier doit être crédible, mélanger neuf et ancien, chaque objet doit être solide simple et fonctionnel. Votre conduite se résume en un mot : vive la récup ! Rendez-vous dans les dépôts-ventes et brocantes pour dénicher vos trésors. Les sites de ventes d’objets vintage vous y aideront. (Selency, Pamono ou Emmaus , Steel loft)

Article complet sur la décoration industrielle dans Maisons à Vivre N°34