COMMENT ÇA MARCHE ?

Les plantes, dites dépolluantes, absorbent les émanations toxiques issues des produits d’entretien, des peintures, les laques… Et contribuent à rendre l’air de nos maisons plus sain. Les facultés de dépollution des plantes d’intérieur sont connues depuis qu’en 1989, Bill Wolverton, un ingénieur de la Nasa, étudia la capacité d’absorption de composés chimiques par les plantes d’intérieur.

LES REINES DE LA DÉPOLLUTION

Voici nos 6 coups de coeur. En plus d’être belles et graphiques, elles se révèlent les championnes de la dépollution intérieure.

Le Ficus

Plante tropicale, le ficus a besoin d’humidité. Même s’il peut s’épanouir dans toutes les pièces de la maison, la salle de bains est parfaite pour lui.
Le + dépolluant : le ficus est une arme redoutable contre le formaldéhyde, le xylène et l’ammoniaque mais aussi le toluène, le trichloréthylène et le benzène, présents dans les détergents, les solvants, les
peintures…

Les Fougères

Les fougères font aussi partie de ces plantes qui affectionnent l’humidité. Elles s’épanouiront exposées au nord ou à l’est, son peu gourmandes en lumière. Attention à ne pas trop les arroser. En ajoutant un peu d’engrais toutes les deux semaines vous leur assurez d’être toujours au top.
Le + dépolluant : au Pays des plantes dépolluantes, ce sont elles les vedettes ! Les fougères agissent contre le formaldéhyde, le xylène et autres composés organiques volatils (COV).

Article complet sur les plantes dépolluantes dans Maisons à Vivre N°30