Dans le salon
Indispensables dans la pièce à vivre, les cadres sont comme une fenêtre sur le mur du salon, une sorte de respiration. On ne pose plus un cadre seul sur la cheminée -trop plan-plan- mais on joue avec les accumulations ! Attention cependant, un mur entier recouvert de cadres, sans un véritable parti-pris graphique, produit l’effet suivant : vous ne distinguez plus rien car l’oeil ne s’arrête nulle part. Pour « asseoir » les cadres, on se sert d’une ligne horizontale (une console, un dos de canapé, une cimaise…) Pour que les cadres prennent toute leur importance, vous utiliserez de préférence un encadrement aux teintes fortes sur un fond clair et des encadrements aux teintes claires sur un fond soutenu.

Quel mur choisir ?
Si vos cadres ont des vitres, évitez de les accrocher face à une fenêtre. Vous éviterez ainsi les reflets mais aussi le soleil direct, dont les UV endommagent les oeuvres. Sauf si vous souhaitez une ambiance chargée ou si vous avez besoin de réduire visuellement un mur, installez vos cadres sur une grande surface. Ne les disposez pas sur un mur habillé d’un papier peint ou d’une tapisserie à grands motifs car votre oeil va saturer devant trop de sollicitations visuelles. En revanche, pas de problème sur des motifs discrets qui donnent une impression d’aplat de couleurs.

Comment préparer sa composition ?
Avant de truffer vos murs de clous et de fixer vos cadres, faites un test en situation : disposez-les sur le sol pour voir comment ils vont s’harmoniser les uns avec les autres. Modifiez les emplacements pour atteindre une belle harmonie dans les hauteurs et les largeurs, les petits formats et les grands.

Article complet sur nos meilleures astuces de mise en disposition d’un cadre dans Maisons à Vivre Campagne n°96